Malaise dans la gendarmerie : réaction d’un policier

Je suis un policier retraité et depuis quelques temps resurgit le mal-être des gendarmes. Ayant servi dans les CRS puis en commissariat j’ai côtoyé divers escadrons de gendarmes mobiles (G.M) notamment en CORSE.

C’était scandaleux de voir lors de la traversée en bateau les gendarmes passer la nuit de la traversée sur le pont ou dans les salles d’attente alors que nous étions en cabine 1ère ou 2ème classe. .Evidemment qu’ils voyaient la différence, ne parlons pas de cantonnements de passage que nous refusions et qu’ils étaient obligés d’accepter. Ils n’ont pas de syndicats pour pouvoir se défendre, leur statut de militaire leur interdit. Quant aux soi-disant différences de salaire je voudrais bien voir les grilles de salaire à grade égal et ancienneté équivalente je pense que les écarts ne doivent pas être importants d’une corporation à l’autre. Les heures supplémentaires ne sont payées qu’en Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) et encore suivant un certain volume horaire.

Si dans la Gendarmerie les Officiers ne pressaient pas comme des citrons la base, respectaient un peu plus la vie privée et de famille du gendarme lambda peut-être que les gendarmes seraient des citoyens « normaux » c’est à dire avoir des loisirs, s’impliquer dans la vie associative etc. Pour avoir entretenu d’excellentes relations avec les collègues Gendarmes c’est souvent que nous discutions de leur mode de fonctionnement.

Je pense « qu’ils soient intégrés au sein du Ministère de l’Intérieur » sera une bonne chose mais le corps des Officiers GENDARMERIE ne voit pas la chose sous cet angle là, sans rentrer dans une polémique POLICE/GENDARMERIE.

Les autres pays de la communauté européenne y sont arrivés je ne vois pas pourquoi ce serait impossible en FRANCE ; mais à plus où moins longue échéance les 2 corps fusionneront car l’EUROPE ne veut pas d’une force militaire qui fasse de la police judiciaire.

Richard EXPOSITO

22 rue du 19 mars 1962
11150 BRAM

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également

Arrêté du 12 juin 2020 modifiant les conditions d’organisation des concours ouverts par l’arrêté du 29 janvier 2020 autorisant au titre de l’année 2020 l’ouverture et l’organisation de concours communs pour le recrutement dans le premier grade de divers corps de fonctionnaires de catégorie B

Arrêté du 12 juin 2020 modifiant les conditions d’organisation des concours ouverts par l’arrêté du 29 janvier 2020 autorisant au titre de l’année 2020 l’ouverture

> Lire l'article