Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Louvois arrive dans la Marine nationale

Article publié le 29 février 2012

Après deux simulations effectuées en décembre dernier et en février, la Marine nationale s’apprête à connecter son système d’information des ressources humaines, appelé Rh@psodie, au Logiciel Unique à Vocation Interarmées de la Solde (LOUVOIS).

Cette mesure fait suite à la décision de réorganiser la fonction des ressources humaines au sein des armées en lui y ajoutant le paiement des soldes. Cela a déjà été fait pour le Service de Santé des Armées (SSA) et l’armée de Terre.

Cependant, pour cette dernière, le raccordement de CONCERTO, son système d’information des ressources humaines, à LOUVOIS a donné lieu à des problèmes qui mettent du temps à être résolus. Ainsi, il a été constaté, à la fin de l’année dernière, et de source officielle, 1.387 cas où les soldes ont été versées en retard, en raison de  coordonnées bancaires erronées. Et il semblerait qu’il subsiste encore des soucis, notamment pour les réservistes.

Aussi, la Marine nationale a pris les devants pour éviter ce genre d’incidents. Outre les deux simulations faites, elle a rappelé qu’en  » fournissant ses informations personnelles à son BARH (Bureaux Administratifs Ressources Humaines), les administrés demeurent plus que jamais le premier acteur de cette chaîne ». Et d’avertir qu’un « oubli de leur part pourrait entraîner un incident sur leur solde ».

« Pour optimiser le calcul de la solde et éviter des incidents éventuels, il est de la responsabilité de…

Lire la suite sur le site opex360.com en cliquant [ICI]

Un commentaire suite à cet article :

  1. Moi je pense que l’on aurait du tester Louvois à l’éducation nationale (par exemple). Une bonne grève et hop, les problèmes sont résolus.
    La Défense est le cobaye par excellence.

    Bien compris l’article sur opex360.com, la marine se couvre un maximum en rejettant les éventuelles erreurs sur « les administrés ».

    Par contre, si les assistantes sociales de la marine ont les mêmes directives, les mêmes prérogatives et les mêmes fonds mis à disposition (pour faire face aux loupés de Louvois) que les assistantes sociales de l’armée de terre alors, c’est le fiasco assuré.
    Des fonds d’urgence avec quelques centaines d’euros au niveau des régiments, ça ne compensera jamais les milliers d’euros dus par Louvois.

    Préparons nous à aller voir notre ami le banquier

    désabusé • 29 février 2012 à 18 h 27 min