Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Les familles de soldats tués par Merah dans la déception et le désarroi (AFP)

Article publié le 15 juin 2012

Les avocats des familles de soldats tués par Mohamed Merah ont exprimé jeudi leur déception et leur désarroi devant le traitement que leur réserve le ministère de la Défense.
Albert Chennouf, le père du parachutiste Abel Chennouf tué le 15 mars en même temps que Mohamed Legouade à Montauban, déplore « l’absence d’un interlocuteur gouvernemental unique » pour informer les familles des victimes de leurs droits, a dit l’une de ses avocates, Me Samia Maktouf.

Il « ne comprend pas d’être ballotté d’une administration à une autre alors que, père d’une victime d’acte terroriste, il est fondé à réclamer une telle prise en charge. Pour lui, cette situation est d’autant plus douloureuse qu’il est déjà en proie à la perte d’un fils et n’a pas la force de s’engouffrer dans des labyrinthes administratifs », a-t-elle dit dans un communiqué.

M. Chennouf réfute en revanche des informations de l’hebdomadaire le Point selon lesquelles le ministère de la Défense a exigé de M. Chennouf qu’il retire la plainte déposée contre l’ancien président Nicolas Sarkozy et l’ancien directeur central du renseignement intérieur Bernard Squarcini, contre une indemnité de 35.000 euros, a-t-elle dit.
M. Chennouf tient MM. Sarkozy et Squarcini pour responsables de la mort de son fils. Selon lui, Merah ne peut s’être rendu au Pakistan par exemple, où il aurait été formé au jihad, sans la bénédiction des services français.
Pour les Chennouf, la reconnaissance de leur douleur et l’établissement de la vérité importent bien plus qu’un dédommagement, a dit Me Maktouf.
Le ministère a écrit aux proches des soldats tués par Merah en leur proposant une compensation, ont indiqué des sources proches des parties. En acceptant, les proches renonceraient à tout recours, procédé classique et normal pour un protocole transactionnel, a dit l’une d’elles.
La famille d’Imad Ibn-Ziaten, premier des soldats tués par Merah, le 11 mars à Toulouse, a….

Lire la suite sur le site leparisien.fr en cliquant [ICI]

Lire également

Les familles de victimes réagissent aux derniers événements de l …
Les commentaires sont fermés.