Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Les Allemands enquêtent à Oradour-sur-Glane

Article publié le 30 janvier 2013

C’est une visite lourde en symbole. Ce mardi matin, pour la première fois, des représentants de la justice allemande se sont rendus dans le village martyr français d’Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne, dans le cadre d’une enquête pour «crime de guerre» sur le massacre de juin 1944. L’enquête porte sur six suspects toujours en vie, âgés de […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

C’est une visite lourde en symbole. Ce mardi matin, pour la première fois, des représentants de la justice allemande se sont rendus dans le village martyr français d’Oradour-sur-Glane, en Haute-Vienne, dans le cadre d’une enquête pour «crime de guerre» sur le massacre de juin 1944.

L’enquête porte sur six suspects toujours en vie, âgés de 85 et 86 ans. Ils appartenaient à un régiment de 200 hommes de la division blindée SS Das Reich qui, le 10 juin 1944, avait massacré la population du village. Ce jour-là, seules six personnes avaient survécu à la tuerie, la plus importante perpétrée en France par les armées hitlériennes au détriment de populations civiles. Des habitants avaient notamment été enfermés dans une église qui avait été incendiée. 247 enfants figuraient parmi les 642 victimes.

Lire la suite de cet article et ses commentaires sur le site Le Figaro.fr en cliquant [ICI]

Les commentaires sont fermés.