Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

La première femme général de gendarmerie est née à Pau (Par Jean-Marc Faure)

Article publié le 31 mars 2013

Isabelle Guion de Méritens, nommée mercredi en conseil des ministres au grade de Général de gendarmerie, née à Pau, y est revenue pour son brevet de parachutisme. L’histoire de Pau et d’Isabelle Guion de Méritens se résume à deux rendez-vous. Le premier, qu’elle n’a pas choisi, est celui de sa naissance le 1er octobre 1962. […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

Isabelle Guion de Méritens, nommée mercredi en conseil des ministres au grade de Général de gendarmerie, née à Pau, y est revenue pour son brevet de parachutisme.

L’histoire de Pau et d’Isabelle Guion de Méritens se résume à deux rendez-vous. Le premier, qu’elle n’a pas choisi, est celui de sa naissance le 1er octobre 1962. Quelques semaines plus tard, son lieutenant de papa, affecté depuis 1959 au 18e RCP du camp d’Idron, emmenait la famille dans son nouveau poste à Verdun.

Première femme colonel

Le second rendez-vous se situe en 1984. Elle revient à Pau pour obtenir son brevet de parachutiste à l’Etap. « J’étais avec elle pour son premier saut », se souvient son père, Jacques, officier supérieur de l’armée de terre, qui après plus de 20 déménagements a posé ses cantines dans les Pyrénées Orientales.

La première femme brevetée en préparation militaire parachutiste a dû insister jusqu’auprès du ministre de l’époque, Charles Hernu pour obtenir le droit de sauter. Ce brevet a permis d’ajouter des atouts à la postulante à Saint-Cyr, la prestigieuse école militaire qu’elle intègre en 1984. Cette diplômée d’histoire, de droit public passera aussi par l’école des officiers de la gendarmerie nationale, l’école d’État-major de l’armée de terre et le collège interarmées de défense.

En 2006, elle est la première femme…

Lire la suite sur le site larepubliquedespyrenees.fr en cliquant [ICI]

Les commentaires sont fermés.