Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Sur le Web et sous pseudo, des gradés intimident des gendarmes

Article publié le 29 avril 2010

Une association de gendarmes soupçonne des hauts gradés de la gendarmerie d’infiltrer son forum Internet. Les gendarmes ont-ils réinventé la guerre psychologique pour mater leurs fortes têtes ? L’association Gendarmes et Citoyens en est convaincue : l’un de ses membres a essuyé plusieurs messages d’insultes sur son forum. Message émis directement depuis un ordinateur de la direction […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

Une association de gendarmes soupçonne des hauts gradés de la gendarmerie d’infiltrer son forum Internet.

Les gendarmes ont-ils réinventé la guerre psychologique pour mater leurs fortes têtes ? L’association Gendarmes et Citoyens en est convaincue : l’un de ses membres a essuyé plusieurs messages d’insultes sur son forum. Message émis directement depuis un ordinateur de la direction générale de la gendarmerie. Enquête.

Un reportage sur Canal+, la conversation dérape

Clovis 1er, Childeric… Les pseudonymes fleurent parfois l’histoire médiévale sur le forum de l’association Gendarmes et Citoyens. Mêlant « gendarmes d’active, gendarmes en retraite et citoyens de tous les horizons », cette association « a pour objet de favoriser l’expression et l’information des gendarmes et des citoyens sur la situation et le fonctionnement des forces de sécurité ».

En ce moment, le sort du gendarme Matelly, viré sur décret présidentiel, alimente les conversations. Le forum a même créé une quête pour soutenir l’impétueux ayant osé publier une tribune sur Rue89.

Bref, le ton est souvent vif entre internautes. Les tensions liées au rapprochement police-gendarmerie s’expriment ouvertement.

Le 16 avril, à l’occasion de la diffusion d’un sujet télé sur Canal+ où s’exprime Ronald Guillaumont, retraité et président de l’association, la discussion dérape. Sur le forum, l’homme est pris à partie par un mystérieux Armagedon :

« Alors là Stop Donald ! ! J’ai travaillé avec toi ! Et que faisais-tu d’active (il n’y pas si longtemps d’ailleurs) ?

RIEN ! ! !

Tu as fini comme tu as commencé ta carrière… alors molo sur les leçons ! »

Un peu plus tard, le même Armagedon récidive, toujours à propos du reportage de Canal + :

« Ah ouais sympa le reportage ! ! Bonne analyse… et puis le gros plan de Donald bien !

L’a toujours aimé les « gros plan » notre ancien brigadier. Un peu de sérieux …………… »

Ambiance.

Les adresses IP remontent à la direction générale

Les limiers de la modération se mettent en chasse. Surprise, ils découvrent qu’Armagedon partage la même adresse IP que deux habitués du forum, enregistrés sous les pseudos Clovis 1er et Childéric. Or, ces deux avatars sont en réalité d’éminents officiers du cabinet de la direction générale de la gendarmerie !

Ronald Guillaumont s’est donc fendu d’une lettre ouverte au Premier ministre, pour réclamer justice :

« Le conseil d’administration de l’association et moi-même en venons à conclure que la direction générale de la gendarmerie nationale ne se contente pas de surveiller ce qui se dit sur ce forum, mais qu’elle a missionné des officiers pour qu’ils portent la désinformation et la contestation institutionnelle pendant leurs heures de service. »

En clair, une cellule de guerre psychologique activée au sein même de la direction générale, rattachée au ministère de l’Intérieur. Au cabinet du ministre de la Défense, on souligne prudemment qu’il faut distinguer les agissements privés d’un individu de celui d’un officier en service commandé.

L’accusation fait bondir le général Jean-Philippe Ster, patron du Sirpa gendarmerie :

« A aucun moment, la direction générale ou le cabinet du ministre n’a donné de directive ou de consigne dans un sens pareil. Les propos tenus sur un forum engagent leurs auteurs et uniquement eux. S’ils sont avérés, ce n’est pas admissible. En tout cas, le cabinet du Premier ministre ne nous a pas sollicités sur ce sujet. »

Pourtant, l’armée se fait fort de…..

Lire la suite sur le site Rue89 en cliquant [ICI]

Les commentaires sont fermés.