« Dignité, liberté, solidarité » : le Conseil d’État livre sa lecture du modèle bioéthique français

Le Conseil d’Etat a été saisi, en décembre 2017, par le Premier ministre d’une demande de cadrage juridique préalable à la révision de la loi de bioéthique portant sur les sujets suivants : la procréation, les conditions du don d’organes, de tissus et de cellules (dont les gamètes), du don du sang, la génomique, les neurosciences, l’intelligence artificielle et les big data, la fin de vie, la situation des enfants dits « intersexes ».

consulter l’étude

lire le dossier de presse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également