NANCY – CYBER-CRIMINALITÉ. Un ex-gendarme soupçonné de commander des vidéos de viols sur internet depuis la Meurthe-et-Moselle

Un gendarme à la retraite de Meurthe-et-Moselle aurait commandé et visionné des vidéos de viols et d’agressions sexuelles de mineurs tournées aux Philippines. Il a été mis en examen.

L’affaire de cybercriminalité dans laquelle a été interrogé, cette semaine, un officier de gendarmerie à la retraite de Meurthe-et-Moselle dépasse l’entendement et pulvérise les limites du sordide.

Tout part d’un signalement du HSI (Homeland security investigation), une agence fédérale américaine compétente en matière d’abus sexuels sur des mineurs.

Cette agence a informé les autorités françaises de l’implication de l’ancien gendarme, Didier D., 55 ans, dans un réseau international de pédopornographie. Ce réseau a été mis au jour à la suite de l’arrestation, aux Philippines, d’un individu qui enregistrait et diffusait sur internet des scènes d’agressions sexuelles et de viols de mineurs en « live streaming », c’est-à-dire filmées en direct avec des webcams.

« Le phénomène est apparu au cours de l’année 2012 aux Philippines. Source de revenus considérables, cette forme d’exploitation sexuelle a été initiée par des structures criminelles locales puis adoptée par un grand nombre de familles défavorisées. Les victimes, exhibées sexuellement et abusées, sont des filles ou des garçons âgés de quelques mois à 10 ans, issues de familles vivant dans une extrême précarité ou laissées à l’abandon dans les rues », explique François Perain, le procureur de Nancy….

Lire la suite sur le site www.republicain-lorrain.fr en cliquant [ICI]

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également