Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Décret n° 2019-507 du 24 mai 2019 pris pour l’application des dispositions pénales de la loi n° 2019-222 du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice relatives à la procédure numérique, aux enquêtes et aux poursuites 

Article publié le 4 juin 2019

Décret n° 2019-507 du 24 mai 2019 pris pour l’application des dispositions pénales de la loi n° 2019-222 du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice relatives à la procédure numérique, aux enquêtes et aux poursuites NOR: JUSD1913848D Publics concernés : justiciables, magistrats, agents et officiers de police judiciaire. Objet : application […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

Objet : application de diverses dispositions de nature pénale résultant de la loi n° 2019-222 du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication au Journal officiel, à l’exception de son article 2 qui entre en vigueur aux dates fixées par les arrêtés pris en application de l’article D. 8-2-1 du code de procédure pénale dans sa rédaction résultant du présent décret, de ses articles 6, 8, 9 et 10 qui entrent en vigueur le 1er juin 2019 , et des points I, II, III et V de son article 7 qui entrent en vigueur le lendemain de la publication de l’arrêté mentionné à l’article 495-20 du code de procédure pénale.

Notice : le présent décret précise les modalités d’application de plusieurs dispositions de droit pénal et de procédure pénale résultant de la loi n° 2019-222 du 23 mars 2019 de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice relatives à la procédure numérique, aux enquêtes et aux poursuites.
Il prévoit les modalités selon lesquelles les victimes pourront déposer des plaintes en ligne, sans avoir besoin de se déplacer, conformément aux dispositions du nouvel article 15-3-1 de ce code. Il précise les dispositions relatives au dossier de procédure numérique, prévu par la nouvelle rédaction de l’article 801-1 du code de procédure pénale, ainsi que les dispositions des articles 60-1 et 77-1-1 relatives aux réquisitions judiciaires prévoyant que les documents requis pourront être remis sous une forme numérique.
Il prévoit les dispositions relatives à la compétence territoriale et au dossier individuel des officiers de police judiciaire, afin de prendre en compte l’extension de compétence de ces officiers et la suppression de l’exigence de renouvellement des habilitations de ceux-ci, résultant de la loi du 23 mars 2019.
Il définit les modalités de procédure de la garde à vue d’une personne majeure faisant l’objet d’une mesure de protection juridique, conformément à l’article 706-112-1. Il prévoit en outre les modalités d’application de la procédure de l’amende forfaitaire en matière délictuelle, qui a été étendu par la loi du 23 mars 2019 à de nouveaux délits, comme l’usage de stupéfiants.
Il précise enfin certaines règles de procédure concernant les mineurs afin d’achever la transposition de la directive du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2016 relative à la mise en place de garanties procédurales en faveur des enfants qui sont des suspects ou des personnes poursuivies dans le cadre des procédures pénales.

Références : les dispositions du présent décret sont prises en application des articles 15-3-160-177-1-1495-25706-118 et 801-1 du code de procédure pénale et l’article 6-2 de l’ordonnance n° 45-174 du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante. Les dispositions de ce code modifiées par le décret peuvent être consultées, dans leur rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Source: JORF n°0121 du 25 mai 2019 texte n° 3

Les commentaires sont fermés.