Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Six militaires jugés à Marseille pour harcèlement moral et sexuel

Article publié le 20 juin 2019

Mercredi 19 juin 2019 à 16:20 – Par Corrine Blotin, France Bleu Provence, France Bleu   Six militaires du 54e régiment d’artillerie de Hyères (Var) sont jugés à Marseille pour harcèlement moral et sexuel à l’encontre d’une jeune maréchal des logis âgée de 20 ans. Le parquet a requis de 6 à 12 mois de prison avec sursis. le […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

 –

Par France Bleu ProvenceFrance Bleu
 

Six militaires du 54e régiment d’artillerie de Hyères (Var) sont jugés à Marseille pour harcèlement moral et sexuel à l’encontre d’une jeune maréchal des logis âgée de 20 ans. Le parquet a requis de 6 à 12 mois de prison avec sursis. le jugement sera rendu le 16 septembre

Pendant deux ans, entre juin 2013 et juin 2015, la jeune maréchal des logis âgée de 20 ans en a entendu des vertes et des pas mûresde la part de ses soi-disant camarades. Selon nos confrères de La Provence, son adjudant lui aurait même lancé : « Tu es nulle. Tu ne fumes pas et tu ne baises pas. Tu sers à rien ! » Certains d’entre eux  lui posaient régulièrement des questions à caractère sexuel, d’un goût plus que douteux, « C’est quoi ta position préférée ? », « Tu dois être une sacrée cochonne ? », quand d’autres avaient pris l’habitude de lui caresser la main ou de lui proposer de monter dans leur chambre, le tout de façon répétée voire incessante.La jeune femme espérant que les choses s’arrangeraient, a attendu deux ans avant de s’effondrer et de porter plainte.

Deux des militaires ont déjà écopé de sanction disciplinaires 

L’affaire est prise très au sérieux par le ministère des Armées pour lequel ces faits « excèdent largement ce qui peut être toléré sur le plan de la camaraderie » . Il faut dire que depuis 2014, la « grande Muette » ouvre grand ses oreilles aux militaires en souffrance avec la mise en place de la cellule Thémis. La jeune femme, aujourd’hui âgée de 25 ans et mutée à Toulouse, réclame aux six militaires 12.000 euros de provision en réparation de ses préjudices corporel et moral. Le parquet de Marseille a requis 6 à 12 mois de prison avec sursis. Jugement le 16 septembre.

Source: www.francebleu.fr

Lire également:

Marseille : six militaires jugés pour harcèlement moral et sexuel

Var: Jusqu’à un an de prison requis contre des militaires accusés d’harcèlement moral et sexuel

Les commentaires sont fermés.