Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

L’ISLAM ET LA RADICALISATION AU SEIN DES ARMÉES OCCIDENTALES (Elyamine SETTOUL Maître de conférences au CNAM et ancien chercheur à l’IRSEM)

Article publié le 29 octobre 2019

RÉSUMÉ À l’instar de nombreux pays, la société française est confrontée à l’émergence de menaces liées au basculement de milliers de personnes dans un engagement radical plus ou moins violent motivé par l’identification à certaines conceptions de la religion musulmane. Ce phénomène n’épargne pas les institutions militaires occidentales. Articulée autour de deux thématiques, cette note […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

RÉSUMÉ

À l’instar de nombreux pays, la société française est confrontée à l’émergence de menaces liées au basculement de milliers de personnes dans un engagement radical plus ou moins violent motivé par l’identification à certaines conceptions de la religion musulmane. Ce phénomène n’épargne pas les institutions militaires occidentales. Articulée autour de deux thématiques, cette note dresse dans un premier temps une brève synthèse de la question de l’islam au sein des armées françaises et brosse un portrait de l’islam militaire français une décennie après la création de son aumônerie militaire en 2006, à partir d’une perspective comparative internationale. Dans un second temps, elle décrypte les interactions entre les logiques de radicalisation et la sphère militaire. Si les armées françaises ont été jusqu’à présent épargnées par ces phénomènes (dans ses formes d’expression les plus violentes), les expériences étrangères sont riches d’enseigne-ments pour l’identification et la mise en œuvre de bonnes pratiques notamment dans le cadre d’actions préventives.

.

Lire l’article au format pdf: https://www.adefdromil.org/wp-content/uploads/2015/06/article_4620-1-1.pdf

Les commentaires sont fermés.