Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

A lire sur Le portail des sous-marins

Article publié le 19 janvier 2020

A lire sur Le portail des sous-marins

Cet email ne s’affiche pas correctement ?
Voir cette Infolettre dans votre navigateur.


Ultime arrêt technique majeur pour un SNA du type Rubis

Publié le : 17 janvier 2020

Ce sera le 19ème et dernier arrêt technique majeur (ATM, ex-IPER) des six sous-marins nucléaires d’attaque du type Rubis construits pour la Marine nationale. Il a débuté fin novembre lorsque la Perle, la plus récente unité de cette série, est entrée en cale sèche dans un bassin de la zone Missiessy, à Toulon. Le chantier entre maintenant dans le dur, la marine ayant remis lundi les « clés » de son SNA à Naval Group, qui en a désormais la responsabilité jusqu’à la fin de l’ATM.

Sous-marins australiens : selon Canberra, coûts et délais sont tenus

Publié le : 17 janvier 2020

Le programme des futurs sous-marins australiens, confié à Naval Group, vient de faire face à une série de critiques et d’attaques relayées et amplifiées par différents canaux. On a entendu ainsi parler de retards, de surcoûts, de construction partielle (voire totale) en France du premier des 12 sous-marins de la classe Attack. Et même d’abandon ! Mener à bien un tel projet compte tenu des enjeux techniques, financiers et militaires n’est évidemment pas une sinécure, et personne ne s’y attendait d’ailleurs.

Le sous-marin péruvien Antofagasta arrive au chantier naval de Callao pour y être modernisé

Publié le : 15 janvier 2020

Le chantier naval SIMA Perú a annoncé qu’un 2è sous-marin d’attaque U-209/1200 de la marine péruvienne était entré dans ses installations de Callao pour y être modernisé.

Un nouveau commandant pour le sous-marin Le Terrible

Publié le : 14 janvier 2020

A l’invitation de la marine nationale, une délégation blésoise s’est rendue sur la base navale de Brest, pour la prise de commandement du nouveau « pacha » du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible, parrainé par le conseil départemental. Il s’agit du capitaine de vaisseau Benoît Frankowski. Ses états de services lui valent 27.000 heures sous les océans, soit l’équivalent de trois années sans voir la surface.

Les commentaires sont fermés.