Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Équipements de protection individuelle des réservistes de la gendarmerie nationale

Article publié le 9 février 2020

Question écrite n° 05715 de Mme Laure Darcos (Essonne – Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 21/06/2018 – page 3053

Mme Laure Darcos appelle l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur la vétusté des équipements de protection individuelle de la réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale. Forte de 23 000 femmes et hommes, la réserve opérationnelle de la gendarmerie renforce l’action quotidienne des unités d’active, contribuant à la sécurité des biens et des personnes. Or, les équipements de protection individuelle dont elle bénéficie, comme les gilets pare-balles sont anciens, ayant auparavant servi aux militaires d’active ; la question de leur conformité aux normes de protection actuelles et de leur efficacité réelle doit être posée. Alors que les réservistes ont fait le choix de s’engager pour leur pays et de consacrer une partie de leur temps disponible pour servir leurs concitoyens, dans le cadre de missions de sécurité publique ou de lutte contre la délinquance notamment, avec les risques que de telles missions comportent, elle lui demande de bien vouloir l’informer sur l’état précis du matériel mis à leur disposition et sur les mesures envisagées pour accorder aux réservistes le même niveau de protection, en qualité et en performance, que celui dont bénéficient les militaires d’active.

Transmise au Ministère de l’intérieur

Réponse du Ministère de l’intérieur

publiée dans le JO Sénat du 06/02/2020 – page 708

L’équipement des réservistes de la gendarmerie nationale est une des priorités du directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) et les réservistes déployés sur le terrain sont équipés de matériels de protection dont le niveau est équivalent à celui des gendarmes d’active. Pour aller plus loin dans la démarche, le DGGN a décidé de consacrer dès 2018 une part importante du budget au renouvellement des gilets pare-balle individuels (GPBI) pour les militaires de l’active ainsi que pour les réservistes. À cette fin, il a été décidé d’équiper chaque réserviste d’un GPBI pour la durée complète de son engagement dans la réserve. Par ailleurs, un dispositif particulier a été mis en place dès 2017 pour permettre le remplacement des GPBI usagés en sept jours sur demande des militaires, d’active ou de réserve. Sur l’année 2018-2019, un effort tout particulier a été fait pour assurer le renouvellement des GPBI. Cela s’est traduit par la livraison de 22 000 GPBI en 2018 et la commande de 20 000 GPBI pour 2019.

Source: JO Sénat du 06/02/2020 – page 708

Les commentaires sont fermés.