Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Le Budget de la grande Chancellerie

Article publié le 27 octobre 2003

(où nous retrouvons entre les lignes quelques réalités sur la Légion d’honneur et la Médaille militaire) En allant sur le site du Palais Bourbon, et en se penchant sur le budget de la Grande Chancellerie (lire le rapport complet en [cliquant ici], nous pouvons retenir ceci : Le budget global (y compris celui des maisons […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

(où nous retrouvons entre les lignes quelques
réalités sur la Légion d’honneur et la
Médaille militaire)

En allant sur le site du Palais Bourbon, et en se
penchant sur le budget de la Grande Chancellerie (lire le rapport complet en [cliquant ici], nous pouvons retenir
ceci :

Le budget global (y compris celui des maisons d’éducation)
est d’environ 18 millions d’euros (soit 120 millions de
francs).
Le traitement des membres de l’Ordre de la LH et de la MM (pour
fait de guerre) représente un total de 1,25 millions
d’euros pour la LH et 1,04 pour la MM soit à peine 12% du
total et l’équivalent des cotisations sociales des 415
personnels dont 139 de catégories A (pas mal !) de la Grande
Chancellerie.

La République récompense curieusement le dévouement
et le sacrifice des enfants de France. En effet, il y a 70 ans le
traitement d’environ 40 francs or pour un chevalier et de 30 francs
or pour un médaillé militaire (pourquoi cette
différence ?) permettait de payer le pain de l’année
à une famille de 6 enfants. Aujourd’hui, cela
représente deux paquets de cigarettes… merci à nos
élus républicains !

Pour les contingents annuels de la LH et de la MM, nous constatons que
malgré la baisse des effectifs des armées, les chiffres
sont constants !… et que si pour les dignitaires, commandeurs et
officiers, ils sont à parité avec les civils ; pour le
grade de chevalier, les croix militaires représentent environ 40%
des croix attribuées.

Comme sur 100 croix attribuées, 7,5 le sont pour un titre de
guerre, 25 % pour l’intérêt général
(poste de responsabilité et de commandement), 67,5 % ( deux croix
militaires sur trois, soit une croix nationale sur trois !) le sont sur
titre et sur l’origine, soit sans mérite militaire autre que
celui du « paquetage ».

Quand on réalise qu’il faut aujourd’hui
d’après les textes, plus de 3 faits de guerre aux anciens de
39/40, d’Indochine et d’Algérie pour être
proposable dans la LH, que les non-officiers sont pratiquement
écartés par la création en 1852 de la
Médaille militaire qui n’est qu’une récompense
et pas un Ordre, et qu’il leur faut une citation postérieure
à la MM pour être proposable, on reste sans voix devant
cette situation. Il s’agit d’une imposture de la
République.

Nous mesurons bien ici, l’attention que portent nos politiques,
mais aussi nos grands chefs, au prix du sang et au dévouement des
enfants de France.

« Le malheur de l’Angleterre… c’est le peuple, en
France… les grands ! » SULLY Mémoires.

Lire également :
La honte de la République : L’attribution de la médaille militaire

Les commentaires sont fermés.