Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Relaxe pour le gendarme Olivier RENAUD

Article publié le 18 décembre 2003

La chambre militaire du Tribunal Correctionnel de BORDEAUX a relaxé vendredi 7 novembre le gendarme Olivier RENAUD dans le procès que lui intentait sa hiérarchie pour outrage. Lors de l’audience publique du 5 septembre 2003 (lire le document en [cliquant ici]) il était reproché au gendarme RENAUD d’avoir distribué, en mai 2002, à Libourne, un […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

La chambre militaire du Tribunal Correctionnel de BORDEAUX a
relaxé vendredi 7 novembre le gendarme Olivier RENAUD dans le
procès que lui intentait sa hiérarchie pour outrage.

Lors de l’audience publique du 5 septembre 2003 (lire le document en [cliquant ici]) il était reproché au gendarme
RENAUD d’avoir distribué, en mai 2002, à Libourne, un tract
dénonçant l’arrivée d’un cadre (sans le nommer)
spécialiste de la matraque et qui avait sévi à Saint
Laurent du Maroni en Guyane.

Le procureur de la République n’a pas été suivi dans
ses réquisitions et à la surprise générale
des observateurs et de la presse, la partie civile
représentée par l’adjudant-chef DEDIEU a été
déboutée.

Force est de constater que la remarquable plaidoirie de Maître
FORTABAT LABATUT a contribué à la manifestation de la
vérité et convaincu le Tribunal.

Après les témoignages accusateurs et sans complaisance des
médecins militaires et du général d’armée
LORANT, l’avocat avait dénoncé devant les juges, le
harcèlement et la psychiatrisation abusive de son client qui
n’avait fait pourtant que relater publiquement des faits hautement
répréhensibles.

L’ADEFDROMIL qui soutient le combat du gendarme RENAUD, est satisfaite du
jugement rendu. Elle demande à Madame ALLIOT-MARIE, Ministre de la
Défense, de tirer très rapidement les conséquences
de ce jugement en mettant un terme définitif aux mesures
disciplinaires et statutaires en cours.

Il faut rendre au gendarme RENAUD son honneur et sa dignité !

Les commentaires sont fermés.