Affichage »« Droits »« Paypal »« Galette »«
Ancien site Association de défense des droits des militaires
-->

Communiqué de l’Adefdromil

Article publié le 8 novembre 2001

Suite aux récents articles parus dans la presse nationale au sujet du dossier concernant l’affaire des fausses pensions d’invalidité à l’hôpital militaire de Laveran, l’ADEFDROMIL s’étonne de l’absence depuis 1995 de toute sanction disciplinaire ou mesure statutaire envers les auteurs des faits délictueux et s’inquiète du comportement de la Direction du service de santé des […]

Vous êtes adhérent ou abonné à nos archives ?
Accédez immédiatement à cet article archivé, en vous identifiant ci-dessous :
Vous n'avez pas encore de compte ? Cliquez sur ce lien.

Suite aux récents articles parus dans la presse nationale au sujet du dossier concernant l’affaire des fausses pensions d’invalidité à l’hôpital militaire de Laveran, l’ADEFDROMIL s’étonne de l’absence depuis 1995 de toute sanction disciplinaire ou mesure statutaire envers les auteurs des faits délictueux et s’inquiète du comportement de la Direction du service de santé des armées qui envisagerait de prendre des sanctions exemplaires contre le médecin des armées LEWDEN.

Constatant l’incapacité de cette Direction à gérer ce dossier, l’Association de défense des droits des militaires demande à Monsieur Alain RICHARD, ministre de la Défense, de mettre un terme à ce conflit médiatique qui porte préjudice au Service de santé des armées.

Pour l’ADEFDROMIL, le docteur LEWDEN a fait son devoir en dénonçant des faits délictueux mettant en cause certains membres de sa hiérarchie. Réprimé injustement dans son avancement, sa carrière doit être reconsidérée avec impartialité.

Pont Sainte Maxence, le 5 novembre 2001
Michel BAVOIL
Président de l’Association de Défense des droits des militaires

Lire également :
Pensions militaires

Les commentaires sont fermés.